Parking payant à Liège : deux poids deux mesures ?

Liège Le PTB dénonce l’extension du parking payant… et le parking gratuit du collège.

Liège - Grand-Poste - Projet aménagement parking
©Marjorie Goffart

Nous l’annoncions voici quelques jours : parmi les nombreuses pistes visant à réduire les coûts liés au budget annuel, la Ville de Liège souhaite, dans son plan de gestion, doubler le nombre de places de parking payant sur le territoire, faisant grimper celui-ci à 9 000 places… impact chiffré de cette mesure endéans les 5 ans : 3 millions d’euros. Une décision par ailleurs cohérente avec l’arrivée du tram et la politique de mobilité visant à réduire la pression automobile dans le centre-ville.

En interrogeant l'échevin de la Mobilité Gilles Foret ce lundi soir, au conseil communal de Liège, le PTB n'a toutefois pas manqué de faire connaître son désaccord quant à la mesure qui risque "de faire mal aux Liégeois qui sont déjà frappés par la crise du pouvoir d'achat"… certains étant aussi obligés de prendre leur véhicule pour travailler.

Et si de son côté, l'échevin rappelait que la mesure (pas immédiate) s'accompagnerait de nombreuses alternatives en matière de mobilité (douce), c'est surtout ce "deux poids deux mesures" qu'a voulu dénoncé la cheffe de groupe Sophie Lecron… "Il semble en effet que les membres de la majorité PS-MR bénéficient toute l'année de places gratuites dans les parkings privés de Saint-Georges et Cité, suite à une convention établie entre la ville et ces parkings. Des places payées avec l'argent des Liégeois", indique Sophie Lecron. "Cela dresse un bien laid tableau : celui du bourgmestre et des échevins qui, après avoir garé leur voiture gratuitement en ville, se mettent à la table de l'hôtel de ville et décident tranquillement qu'ils vont doubler le nombre de places payantes à Liège"

Pour l'élue d'extrême gauche, qui réclame la fin de ce "privilège", il importe de ne pas inverser les priorités ; comprenons en sanctionnant les travailleurs qui utilisent leur voiture alors que les alternatives ne sont pas mises en place.

"Nous n'admettons pas qu'on puisse même envisager une telle mesure sachant qu'il n'y a aucune alternative pour les gens." Parmi les pistes soutenues, le PTB évoque "le renforcement et la gratuité des transports en commun et du tram à venir, un vrai réseau de parkings relais en périphérie avec des navettes gratuites vers le centre, le développement d'une vraie politique du vélo, le tout en concertation avec les Liégeois"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be