Chaudftontaine : Devant le casino, il se cache à la vue de la police !

Sarah Rasujew
Chaudftontaine : Devant le casino, il se cache à la vue de la police !
©BELGA

Le suspect a endommagé trois véhicules suite à une course-folle avec les inspecteurs

Elvis-Samuiel, 19 ans, encourt une peine de travail devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir provoqué une incroyable course-poursuite avec la police à Chaudfontaine le 8 avril dernier. Ce jour-là, une patrouille de police est passée non loin du casino de Chaudfontaine. Un véhicule était garé sur place. À la vue de la police, l’occupant du véhicule s’est abaissé sur son siège pour tenter de se dissimuler… Un comportement particulièrement interpellant qui n’a pas échappé aux inspecteurs ! Ces derniers ont décidé de contrôler le véhicule.

Mais Elvis-Samuiel, le conducteur de la voiture, ne l’entendait pas de cette oreille. Il savait que le véhicule n’était pas en ordre. Il a donc décidé de commencer une impressionnante course-poursuite. Il n’a pas répondu aux injonctions de la police qui lui demandait de s’arrêter. Le gyrophare n’a pas fait ralentir l’automobiliste. Ce dernier a roulé à des vitesses particulièrement excessives. Il a pris des routes en sens inverse et a percuté plusieurs voitures en stationnement ! Le conducteur se montrait si dangereux que la police a fini par le suivre à distance de peur qu’il ne provoque un véritable drame. En effet, certains véhicules se sont retrouvés face au conducteur qui avait pris une route en sens inverse.

La course-poursuite ne s’est arrêté que plusieurs kilomètres plus loin lorsque l’automobiliste a percuté un véhicule. Les policiers ont alors dégainé leur arme. Le suspect a pris la fuite à pied et a tenté de se dissimuler dans un immeuble. Lorsque les inspecteurs ont voulu l’arrêter, il s’est rebellé. Il se serait débattu. Il aurait tenté de donner des coups de tête. Elvis-Samuiel aurait refusé de se mettre à plat ventre pour se faire menottes. Lors de la manœuvre pour le retourner, un policier a été blessé. Il a subi une incapacité de travail de 37 jours !

Le suspect était également porteur d'un couteau. "J'ai eu peur quand j'ai vu les feux bleus", a indiqué le prévenu au juge. Le jeune homme a démenti avoir volontairement blessé le policier. "Je suis fort, je suis lourd, peut-être que lorsqu'il m'a rattrapé pour me mettre sur le ventre, il s'est blessé." Le prévenu a présenté ses excuses. "Je regrette vraiment les faits, je ne le ferais plus jamais. Je vous fais des milliers d'excuses. Je me suis bien rendu compte que je ne devais pas faire tout cela."

Me Gilles Detournay s’est constitué partie civile pour les policiers. Me Franck Bosquin qui défendait le prévenu a estimé que son client avait été victime de violences policières. L’avocat a plaidé une suspension du prononcé ou la clémence pour son client.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be