Liège : Il a arraché la perruque de la victime !

Le tribunal n'a pas cru les dénégations du suspect qui n'a cessé de mentir, notamment concernant son identité

Sarah Rasujew
Liège : Il a arraché la perruque de la victime !
©D.R.

Un prévenu âgé d’une trentaine d’années a écopé d’un an de prison avec sursis pour la moitié et d’un mois de prison avec sursis pour avoir commis un vol avec violence et se trouver en séjour illégal sur le territoire. Des faits particulièrement violents puisqu’il n’a pas hésité à porter des coups et à arracher la perruque de la victime pour tenter de prendre la fuite. Le 21 février dernier, c’est un témoin qui a prévenu la jeune femme qu’elle venait de se faire voler son téléphone par l’intéressé.

En effet, elle n’avait même pas remarqué qu’elle venait de se faire dérober son bien. Lorsque la jeune femme a retenu le suspect sur place en attendant la police, ce dernier s’est débattu et lui a porté des coups. Il lui a également arraché sa perruque !

C'est une patrouille de motards de la police qui a intercepté le voleur. Après avoir nié les faits devant la police, il est revenu à de meilleurs sentiments… Il faut dire que les faits ont été vus par au moins un témoin. "J'étais en manque de cocaïne, mais non, non, vraiment, vous pouvez me croire, je ne l'ai pas agressée. Je ne mens pas. "

Le prévenu s'est déjà présenté sous une multitude d'identités lorsqu'il est arrêté par la police. "Quel est votre vrai nom en fait", a questionné la juge lors de la première audience devant le tribunal. "Parce que l'on ne sait plus avec toutes vos identités."

Le détenu a alors donné une nouvelle date de naissance ! "Je ne parle pas le français et les policiers m'ont mal compris", a-t-il tenté de justifier avant que l'interprète présente à l'audience pour l'assister ne confirme qu'elle avait déjà bien traduit pour l'homme lors de son audition par la police. Après avoir présenté ses excuses, le prévenu a fait une confidence tout à fait particulière à la juge. "Merci Dieu, pendant un moment, j'ai arrêté de consommer. Vous m'avez fait beaucoup de bien, être détenu à Lantin, ça m'a permis d'arrêter la cocaïne."

Une déclaration qui a mis en joie la présidente. "Ah beh je suis contente que ça vous ai fait du bien", s'est-elle exclamée.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be