500 personnes pour rendre hommage au fort de Loncin

Une cérémonie émouvante où le maire de Troyon a été mis à l'honneur

500 personnes pour rendre hommage au fort de Loncin
©belga

Entre 400 et 500 personnes ont assisté à la cérémonie d'hommage annuelle du 15 août 2022 au Fort de Loncin à Ans, indiquent lundi soir les autorités locales, qui ont cette année choisi de mettre à l'honneur Pascal Pichavant, le maire de la commune française de Troyon, pour sa 16e participation en 17 éditions. Le Fort de Loncin a refusé de se rendre pendant la Première Guerre mondiale et partage de ce fait un point commun historique avec celui de Troyon, qui a aussi résisté à l'occupant, d'où la présence régulière du maire de cette commune rurale située non loin de Verdun, a expliqué le bourgmestre faisant fonction Walther Herben.

Parmi l'assemblée figuraient, notamment le représentant du Roi, le Gouverneur de la Province de Liège Hervé Jamar, la députée provinciale Muriel Brodure-Willain ainsi que divers représentants des communes avoisinantes et le collège communal ansois, presque au complet.

Walther Herben s'est montré enchanté du nombre de personnes présentes à la commémoration de cet édifice qui a explosé le 15 août 1914 à la suite de tirs de l'armée allemande, faisant 350 victimes, dont une majorité repose encore aujourd'hui sous les ruines du fort. "C'était un moment plein de respect et de dignité pour les héros", a-t-il commenté.

Le matin, après la messe célébrée dans les fossés du fort, la commune a mis le maire de Troyon à l'honneur dans le château de Waroux, compte-tenu de sa participation régulière au 15 août à Ans. Les commémorations proprement dites ont débuté à 16h00 au Fort de Loncin, avec une cérémonie à la garnison au grand monument qui jouxte la grand-route de Bruxelles. L'assemblée a ensuite rendu hommage à l'équipage de l'avion Halifax HR734 qui s'est écrasé le 4 juillet 1943 à moins de 100 mètres de la nécropole et dont le pilote de 19 ans s'est sacrifié afin que son appareil ne s'écrase pas sur les habitations. Le cortège s'est alors rendu dans le fort pour raviver la flamme du souvenir, symbolisant la mort des soldats. La cérémonie s'est clôturée en fin d'après-midi par un tir de canon.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be