Vers un pôle mémoriel autour du Haut-Fourneau d’Ougrée ?

C’est le projet de l’ASBL Des Racines et des Ailes… d’acier.

Defgnée Jessica
Vers un pôle mémoriel autour du Haut-Fourneau d’Ougrée ?

On le sait, la Wallonie a exprimé son intérêt quant au rachat des sites d’Arcelor-Mittal désormais à l’arrêt en région liégeoise. Un master plan proposant des orientations à suivre, tout en assurant la conservation de certaines installations, a d’ailleurs été présenté et les opérations de démantèlement ont été lancées. À Seraing, terre de sidérurgie (HF6, HFB, cokerie), un comité d’accompagnement a été mis en place afin de suivre ces opérations. Au-delà de représentants de la Ville de Seraing et de la Région, on y retrouve notamment l’ASBL Des Racines et des Ailes… d’acier, qui a été créée il y a un an. Celle-ci défend un projet "d’après la sidérurgie" sur le site du HFB (Ougrée), qui y sera maintenu. Un projet qui repose sur le développement d’un pôle mémoriel au sein de ce vaste espace de 35 hectares appelé à être réhabilité.

" Dans le bassin liégeois, vis-à-vis de la sidérurgie, l'histoire est chargée d'émotions. Ce sont 200 ans d'histoire, de lutte sociale, de drames et de découvertes technologiques aussi. Ce n'est pas de la nostalgie, c'est un projet ambitieux qui entend dépasser l'aspect patrimonial ", souligne Michaël Venturi, administrateur délégué de l'ASBL Des Racines et des Ailes… d'acier. " Nous sommes déterminés à ce que ce patrimoine industriel serve de levier de reconversion de manière à faire le lien entre passé, présent et futur et ainsi rendre des perspectives au citoyen. "

De beaux exemples

Si le gouvernement a assuré que le HFB sera conservé, dans une logique de devoir de mémoire, l’ASBL souhaite, au-delà de sa mise en valeur, voir s’implanter diverses activités, notamment en lien avec les nouvelles technologies, afin d’en faire un lieu de vie.

" Nous sommes allés voir des dispositifs à l'étranger, Belval (NdlR : site reconverti au Grand-Duché du Luxembourg) est un bel exemple. De même au Puy du Fou (NdlR : en France), c'est merveilleux ce qui a été fait autour de l'histoire de la Vendée. On y dénombre 1,5 million de visiteurs par an. L'histoire de la sidérurgie pourrait se saisir de cette philosophie. Un autre exemple remarquable est celui de Genk où on a créé une zone de développement économique ", relève José Verdin, membre de l'ASBL.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be