John Cockerill conclut un accord stratégique pour développer la filière hydrogène au Maroc

Il comprend la création d’une usine de fabrication d’électrolyseurs alcalins qui sera la première de son genre en Afrique.

SERAING SIDERURGIE JOHN COCKERILL  wallonie  BASSIN LIEGEOIS REGION DE LIEGE ALAIN MATHOT
©JOHANNA DE TESSIERES

Après un investissement annoncé sur ses terres liégeoises, le leader mondial des électrolyseurs alcalins John Cockerill vient de conclure un accord avec une entreprise marocaine leader dans le secteur de l’énergie en vue de la création d’une coentreprise offrant des solutions pour la filière hydrogène vert intégrée au Maroc. Elle comprendra, entre autres, une usine de fabrication d’électrolyseurs alcalins qui sera la première de son genre en Afrique.

”Cette collaboration permet à John Cockerill de contribuer aux objectifs marocains et globaux en matière d’hydrogène vert et d’énergies renouvelables”, se réjouit l’entreprise sérésienne. L’accord conclu vise en particulier la création d’une gigafactory dédiée à la fabrication d’électrolyseurs destinés à la constitution d’une filière hydrogène vert intégrée au Maroc. Au départ de cette usine, John Cockerill et son partenaire développeront conjointement une chaîne de valeur dédiée à l’hydrogène vert au Maroc, permettant dans le même temps le développement d’une expertise locale et d’emplois dans ce domaine. La coentreprise aura des capacités de fabrication à grande échelle d’électrolyseurs alcalins de grande puissance (5MW +/Stack Electrolyseur) qui permettront en outre la production d’hydrogène vert au meilleur prix.

Un écosystème énergétique national

Ces développements dans l’industrie de l’hydrogène aideront les grandes industries locales à la mise en œuvre d’un écosystème énergétique national axé sur les énergies renouvelables (photovoltaïque et éolien). La mise en place de l’usine se base sur la grande expérience de John Cockerill au travers de ses autres usines dans le monde et sa capacité à offrir des solutions de production d’hydrogène à grande échelle à ses clients. “Nous sommes honorés de pouvoir contribuer à la transition énergétique du Maroc. À l’image des grandes réussites du Royaume notamment dans l’aéronautique et l’automobile, nous sommes déterminés à établir ensemble un tel écosystème local autour des technologies de l’hydrogène”, se félicite Raphaël Tilot, président exécutif John Cockerill Hydrogen.

Le groupe multiplie les “gigafactories” dans le monde (Chine, Inde ou Alsace). En Belgique, John Cockerill prévoit la création d’une “gigafactory” d’hydrogène vert à Seraing, sur le site des anciennes entreprises Akers. La guerre en Ukraine et la crise énergétique sont venues encore plus conforter le groupe mondial à miser sur l’hydrogène en matière de production d’énergie.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be