Stop Béton Visé alarme sur la profusion de projets sur le territoire communal

Le collectif liste 206 logements accordés, en attente, ou à venir depuis 2020.

Le collectif citoyen Stop Béton Visé a distribué des centaines de feuillets d'information à l'entrée de la Salle des Arquebusiers où se déroulait l'apéritif annuel du MR et de la bourgmestre.
Le collectif citoyen Stop Béton Visé a distribué des centaines de feuillets d'information à l'entrée de la Salle des Arquebusiers où se déroulait l'apéritif annuel du MR et de la bourgmestre ce dimanche. ©D.R.

”Choqué” par l’octroi récent du permis pour quatre immeubles de 30 appartements à Lorette, qui vient “après de nombreux autres permis problématiques et face à de nouveaux projets au cœur de Visé tout aussi excessifs”, le collectif citoyen Stop Béton Visé a décidé de passer à l’action.

Ainsi, ce dimanche matin, Stop Béton Visé a distribué des centaines de feuillets d’information à l’entrée de la Salle des Arquebusiers où se déroulait l’apéritif annuel du MR et de la bourgmestre.

Dans ce feuillet, le collectif écrit et rappelle que “ce permis du collège communal est accordé au mépris de l’opposition d’un grand nombre de riverains et d’habitants de la ville” et que celui-ci “s’assied sur l’avis négatif très motivé du Fonctionnaire Délégué de la Région Wallonne et sur celui du SPW Mobilité et Infrastructures”. Stop Béton souligne par ailleurs que : “Cette absence de respect des habitants, des autorités wallonnes et des balises communales n’est qu’une illustration de la façon dont bourgmestre et échevins considèrent la population et les règles à suivre. Cela montre combien il est nécessaire pour les habitants de Visé de se mobiliser pour leur commune.” Il relève aussi que “ce permis n’est malheureusement qu’un des exemples des décisions déjà prises par la bourgmestre et les échevins – ou en préparation – qui nuiront au cadre et à la qualité de vie des habitants, qui ignorent les prescriptions et objectifs adoptés en matière d’urbanisme et de logement, et qui souvent s’opposent aux avis négatifs du fonctionnaire délégué de la Région.”

Le collectif a listé dans un tableau les projets accordés, en cours, en attente, ou à venir depuis 2020 au sein du territoire de la Ville de Visé, parmi lesquels de nombreux projets de l’architecte Luc Spits. “Cette profusion de projets représente un total de 206 logements, qui plus est, quasi uniquement des appartements de standing destinés à quelques privilégiés”, critique le collectif, qui alarme sur la profusion des projets depuis le début de cette nouvelle législature. “Et aucun ne respecte les prescriptions fixées par le Schéma de développement communal pour la densité et/ou les gabarits. Très souvent, ils occupent 100 % de la parcelle, ou quasi, supprimant tout coin vert et revendiquent des gabarits de 4 étages ou plus”.

Initiative citoyenne ayant pour objectif “le maintien d’un cadre de vie cohérent, sain et agréable pour tous à Visé et en bord de Meuse”, Stop Béton Visé (actif notamment via sa page Facebook) entend rassembler et soutenir “les habitants confrontés à des projets urbanistiques ou industriels excessifs, inappropriés ou polluants”. “On les invite à nous rejoindre”, termine-t-il.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...