Observatoire : la mise en vente se précise

Le prix minimum a été fixé à 950 000 euros

L'Observatoire de Cointe est en vente pour, minimum, 950 000 euros.
L'Observatoire de Cointe est en vente pour, minimum, 950 000 euros. ©dr

Après une série de travaux de sécurisation et d’entretien destinés à protéger le bâtiment, la procédure de mise en vente de l'Observatoire de Cointe suit son cours. En effet, la publication officielle devrait avoir lieu en février prochain avec une valeur minimale de mise en vente fixée à 950.000 euros.

Pour rappel, en 2001, la Wallonie a acheté le site de l’ancien Observatoire de Cointe pour y implanter la direction de l’Archéologie de Liège mais suite au constat du coût très élevé d’une réhabilitation du site, ce projet a été abandonné. Depuis, le bâtiment se dégrade et toutes les tentatives de réaffections ont échoué, faute de budget adéquat. Du coup, les bâtiments qui composent ce site sont pour la plupart insalubres et l’accès n’y est plus autorisé. Les seules occupations restantes sont celles de la Société astronomique de Liège (SAL), de la Direction des Fouilles et d’une conciergerie.

Divers travaux ont été entrepris il y a plusieurs années sur les bâtiments afin d’assurer l’entretien et la sécurité des lieux, mais la toiture métallique de salle de la méridienne n’avait, elle, pas été restaurée. Pour protéger ce bâtiment d’une plus grande dégradation, le Ministre Adrien Dolimont, en charge de la gestion immobilière, a décidé en novembre 2022, suite à sa visite des lieux, du placement en urgence d’une toiture provisoire pour protéger ce bâtiment. Les travaux viennent d'ailleurs de se terminer.

Parallèlement à cette protection d’urgence, le Ministre a également demandé la mise en vente du bâtiment et le Comité d’Acquisition a été chargé de gérer ce dossier. "C’est la seule manière de pouvoir redonner vie à ce bâtiment après des années d’errance et de projets non aboutis", estime le Ministre.

"Ces nombreuses mesures conservatoires montrent la lente et continue dégradation du site", continue Adrien Dolimont. "Sur base de ce constat, se pose alors la question de la capacité de la Région à réaliser un projet permettant la réhabilitation du site. Après analyse de la situation et des coûts potentiels d’une telle réhabilitation, il ressort que la charge que représente la rénovation d’un tel bâtiment, ne peut être supportée par la Wallonie au vu de contexte budgétaire. La Ville de Liège n’ayant pas manifesté une volonté ferme de racheter le site, je pense donc que le seul moyen de préserver l’observatoire de Cointe est de le confier au secteur privé. J’ai donc décidé d’avancer dans la vente, cela dans l’intérêt de la préservation du site et en vue d’en assurer la pérennité".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be