L’étudiant est mort après avoir trop bu : les "parrains" et "marraines" coupables d'homicide involontaire

175 heures de travail ou 10 mois de prison...

Sarah Rasujew
Faire boire une personne au point qu'elle en meure est fautif
Faire boire une personne au point qu'elle en meure est fautif ©Archives ÉdA
Thomas, Lydie, Vincent, Amaury et Enzo âgés de 21 à 24 ans, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Liège à 175 heures de travail ou 10 mois de prison après avoir été reconnus responsables de l’homicide involontaire d’Axel, lors d’un Rallye des Parrains qui s’est déroulé dans la nuit du 30 au 31 octobre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité