Liège : Le directeur du banc d’épreuve demande son acquittement

Les prévenus sont poursuivis pour des faux, des usages de faux et des détournements d’armes

Sarah Rasujew
Le Banc d'épreuves est chargé de détruire certaines armes
Le Banc d'épreuves est chargé de détruire certaines armes ©EdA
Me Jean-Paul Reynders, l’avocat de la défense de Jean-Luc Stassen, 65 ans, le directeur du banc d’épreuves de Liège qui est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Liège aux côtés d’un employé et du comptable du banc d’épreuves pour faux, usages de faux, abus de biens sociaux et détournements d’armes a plaidé un acquittement pur et simple. Le directeur est soupçonné d’avoir participé au détournement de deux cent soixante armes qui auraient dû être détruites au sein de l’établissement....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité