Assises Liège : Pascal Vandyck condamné à la perpétuité pour le vol et le meurtre de Hiên Ngô Tiêng

Il a été reconnu coupable de vol avec la circonstance aggravante de meurtre sur Hiên Ngô Tiêng.

 Selon le psychiatre qui l'a examiné, Pascal Vandyck a une personnalité antisociale.
Selon le psychiatre qui l'a examiné, Pascal Vandyck a une personnalité antisociale. ©BELGA

Pascal Vandyck, un Liégeois âgé de 51 ans, a été condamné lundi par la cour d'assises de Liège à une peine de réclusion criminelle à perpétuité après avoir commis un vol avec la circonstance aggravante de meurtre sur Hiên Ngô Tiêng.

Les faits s'étaient déroulés le 16 juillet 2020 à Esneux. La victime, une dame âgée de 88 ans, avait été tuée d'un coup de couteau à la gorge dans l'habitation qu'elle occupait dans le quartier de la Roche aux Faucons à Esneux. Elle présentait aussi une lésion de coup dans le visage et une lésion de défense à la main.

Pascal Vandyck, connu de la justice pour des faits de vols avec violences, avait arrêté le 21 juillet 2020 alors qu'il était au volant du véhicule volé à la victime. Il était aussi en possession de sa carte de banque et d'un couteau présentant des traces de sang ainsi que les empreintes génétiques de la victime.

L'accusé avait nié son implication dans les faits. Lors des débats, il avait accablé son frère, décédé en 2021. Il avait soutenu que son frère avait tué la victime lors d'un cambriolage qu'il avait commis avec lui.

Les jurés de la cour d'assises de Liège avaient déclaré Pascal Vandyck coupable d'avoir commis un vol avec violences et menace sur Hiên Ngô Tiêng. Ces faits ont été commis avec plusieurs circonstances aggravantes, dont celle de vulnérabilité de la victime et celle de l'utilisation d'une arme. La principale circonstance aggravante est celle du meurtre commis sur Hiên Ngô Tiêng pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. Pascal Vandyck est également reconnu coupable de fraude informatique après avoir utilisé la carte de banque de la victime.

À l'issue du verdict de culpabilité, l'avocat général Christine Pevée avait requis la peine de réclusion à perpétuité. Les avocats de la défense, Me Croisier et Me Mallants, avaient plaidé pour une peine moins lourde.

Dans la motivation de leur décision sur la peine, les jurés et la cour ont tenu compte de l'extrême gravité des faits, de l'absence de toute circonstance atténuante pour l'accusé, de l'absence de prise de conscience de l'accusé, de ses dénégations répétées lors de l'enquête et du procès, de la lâcheté de son attitude, de sa personnalité antisociale et psychopathique, du risque élevé de récidive, de son irrespect pour la personne humaine et de la violence déployée lors des faits.

Pascal Vandyck a été condamné à la peine de réclusion criminelle à perpétuité.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be