Liège

Depuis de nombreux mois déjà, un vaste chantier a pris ses quartiers sur la place Xavier Neujean : dans les anciens bains de la Sauvenière, le centre Mnema (salle de spectacle et de colloques, salle de conférences, ateliers pédagogiques, centre de recherche,…) est en pleine gestation. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que ce ne sont pas les derniers changements qui animeront cette place dans les années à venir.

D’ici la fin de cette année, un autre grand chantier, intimement lié à Mnema, débutera. Avant la mise en piétonnier de tout l’espace Xavier Neujean, il s’agira d’aménager, dans les bâtiments de Mnema, (au rez-de-chaussée), une salle de concerts que d’aucuns attendent avec impatience à Liège depuis la fermeture de la Soundstation.

Ce sont d’ailleurs les gérants de l’ancien lieu culte de Jonfosse (Festiva Liège) qui ont raflé le marché d’exploitation, en 2012.

Un peu plus de trois millions d’euros, c’est la somme qui sera déboursée pour ce projet, avec un subside de 1,3 million de la Communauté française.

Deux phases composent le chantier de la salle, "une concernant les aménagements scéniques et l’autre concernant le gros œuvre", explique Roland Léonard, échevin des Travaux. Dans un premier temps, il s’agira de renforcer la dalle du sol avant d’aborder "la technique spéciale". L’acoustique, l’isolation, les loges des artistes (au -1) et la zone du bar font aussi partie du lot.

De son côté, l’échevin des Travaux assure qu’il n’y aura "aucune interaction" avec le projet Mnema… tant au niveau du chantier que lors de l’exploitation. Et si l’ouverture de Mnema doit précéder celle de la salle, il n’est pas impossible de voir cette Soundstation bis ouvrir dès 2014.

Préalablement par ailleurs (dès octobre 2013), les trottoirs du côté de ces nouveaux locaux seront agrandis, "ce sera un premier geste vers la piétonnisation de l’ensemble de la place".

Précisons enfin que, si le nom de ce nouvel espace culturel n’est pas encore connu (ce ne sera pas la Soundstation 2), l’esprit de l’ancienne salle devrait bien revivre puisque la programmation suivra clairement la tendance reprise par les Ardentes club. À suivre...

Marc Bechet