Sous l’impulsion de Philippe Henry, Ministre du Climat, de l'Énergie, des Infrastructures et de la Mobilité en Wallonie, le Gouvernement wallon a accordé ce jeudi 17 décembre 2020 deux subsides représentant près de 4 millions d’euros au Port autonome de Liège pour l’aménagement d’un mur de quai visant une extension de la zone portuaire d’Hermalle-sous-Huy et pour la rénovation du pont-ferroviaire métallique du canal de jonction Meuse/Canal Albert. Ces travaux visent à renforcer les équipements et infrastructures portuaires liégeoises et à augmenter leur attractivité.
L’année 2020 a ainsi été une année-record en termes d’octrois de subsides wallons pour le Port autonome de Liège.

La zone portuaire d’Hermalle-sous-Huy s’agrandit !

Un premier subside de 2.5 millions d’euros octroyé par le Gouvernement wallon ce 17 décembre 2020 vise l’extension de la zone portuaire située le long de la Meuse à Hermalle-sous-Huy. Ce nouvel aménagement consiste en la réalisation d’une nouvelle structure d’accostage d’une longueur de
250 mètres (nouveau mur de quai) à hauteur du zoning industriel actuellement en cours de développement par la SPI. Une dalle de manutention d’une largeur de 20 mètres sur toute la longueur de mur de quai sera également réalisée dans le cadre de ces travaux d’extension. La récolte et le traitement des eaux de ruissellement seront également pris en compte. Une nouvelle voirie de
7 mètres de large et de 125 mètres de long sera également créée afin de permettre l’accès au quai depuis la rue de la Tour Malakoff. Cette nouvelle infrastructure est située à l’aval immédiat de l’actuelle zone portuaire de Hermalle-sous-Huy.

Le montant total de ces travaux d’extension s’élève à 4.621.184,68 € hors TVA.

Le Gouvernement wallon a octroyé le montant de 2.531.941,81 € (via un subside inscrit au plan quinquennal des travaux 2020-2024 du Port autonome de Liège).

Cette extension de la zone portuaire d’Hermalle-sous-Huy est également éligible au bénéfice d’un subside complémentaire de 1.713.360 € dans le cadre du programme de financement alternatif SOWAFINAL 3 du Plan Marshall 4.0.

La différence est prise en charge par le Port autonome de Liège.

L’étude technique de cette extension portuaire a été menée par le Bureau d’études GREISCH, en étroite collaboration avec la Direction des Voies hydrauliques de Liège (Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures), la SPI et le Port autonome de Liège.

Le projet a fait l’objet d’un permis d’urbanisme obtenu le 14 avril 2020. Les travaux devraient débuter au printemps 2021 avec un délai global d’exécution de 240 jours ouvrables.

Rénovation du pont-ferroviaire métallique du canal de jonction Meuse/Canal Albert
Une autre subvention de 1.457.832,17 € a aussi été octroyée ce 17 décembre 2020 par le Gouvernement wallon pour les travaux de rénovation du pont-ferroviaire métallique situé au-dessus du canal de jonction Meuse et Canal Albert. Réalisés en 2019, ces travaux de rénovation étaient indispensables pour assurer la connexion ferroviaire de Liège Trilogiport, à ce jour opérationnelle. Cette somme avait été avancée à la Wallonie par le Port autonome de Liège.

D’autres subsides wallons à hauteur de 500.000 €

Parallèlement aux deux subsides octroyés ce 17 décembre 2020 par le Gouvernement wallon, d’autres subsides wallons à hauteur de 500.000 € ont également été accordés au Port autonome de Liège en 2020.

Ces subsides ont concerné les projets et travaux suivants :

  • Liège Trilogiport : extension de la voie ferrée existante et aménagement d’une voie ferrée supplémentaire (mission de surveillance des travaux) ;

  • Port de Monsin : rénovation des pylônes et poteaux d'éclairage public des routes R5, R6 et R8.

  • Zone de Chertal et de Liège Trilogiport : automatisation et signalisation des barrières et passages à niveau.

Il est à noter que les travaux d’extension de la dalle du terminal à conteneurs de Liège Trilogiport ont été réalisés durant l’année 2020, grâce des subsides d’un montant de 575.000 € reçus durant les années précédentes émanant du Plan Marshal 2.Vert.