Depuis plus de dix ans, l’ASBL liégeoise SEA (Suppression des Expériences sur l’Animal) se rend dans les élevages industriels de Flandre et de Wallonie pour récupérer des poules dites réformées avant leur départ vers l’abattoir, et lance des appels aux adoptants qui voudraient offrir une belle fin de vie à quelques poules.

Dernièrement, l'ASBL a reçu un appel du fermier Manu Tasiaux à Clermont-sous-Huy, qui souhaite faire adopter ses poules avant l'abattoir. "Jusqu'à présent, avec les jours de pluie et la tempête, peu de gens se sont présentés à l'élevage pour en chercher. Mais maintenant, les beaux jours approchent. C'est le moment de construire un poulailler pour donner une seconde vie à des poules de batterie", lance Solange T'Kint, administratrice de l'ASBL. En tout, 60 000 poules en cage sont à sauver de l'abattoir.

Le fermier les propose au prix de 4 euros. "C'est le prix d'une vie sauvée".

Pour adopter une poule, contactez la Ferme Tasiaux, Halledet 10, Clermont-sous-Huy (Manu 0472 920080 ou Maxime 0478 333897) ou l'ASBL SEA 0497 62 00 89