L'année académique 2019-2020 touche à sa fin. Certains étudiants croisent encore les doigts pour ne pas avoir de deuxième session. Mais comment se passera-t-elle dans les Hautes Ecoles liégeoises?


Peu à peu, les étudiants reçoivent leurs traditionnelles notes de fin d'année académique. Après une session plus que particulière avec des examens à distances, certains découvrent leur bulletin avec le sourire alors que, pour d'autres, les larmes coulent.

Dans ce deuxième cas, une seconde session attend les étudiants à partir de la deuxième quinzaine d'août. En province de Liège, la majorité des établissements ont déjà décidé de la façon dont elle se déroulerait, en tenant compte des normes de sécurité à respecter mais aussi du fait que les étudiants ne doivent pas se sentir pénalisés.

La Haute Ecole de la Province de Liège (HEPL) et la Haute Ecole Libre Mosane (HELMo) ont opté pour une solution hybride: une partie en classe, une partie à la maison. " La décision finale doit encore être prise", explique la HEPL. "Nous préférerons cependant les examens à distance. Cela dépendra aussi des départements et du lieu. Il est clair que la situation n'est pas la même dans un petit établissement comme celui de La Reid ou au Barbou, où il y a 3 500 étudiants."

A l'HELMo, pour les examens ratés en janvier, chaque professeur décidera s'il les fait passer à l'école ou à distance. Les travaux pratiques, les laboratoires et les oraux, dans le paramédical principalement, devraient avoir lieu dans les établissements, tout en respectant l'entièreté des règles sanitaires. Pour la catégorie économique et toutes les autres ne demandant pas spécifiquement une présence physique, la méthode à distance sera préconisée.

La Haute Ecole Charlemagne (HECh) appliquera dans ses différents établissements les mêmes mesures que lors des précédentes sessions. "Pour les examens de juin, les étudiants seront dans les mêmes conditions. Pour ceux de janvier, nous tenterons de maintenir le présentiel. Il est bien entendu que nous veillerons à la santé de nos enseignants et de nos étudiants, même si ce n'est pas sans difficulté", explique le Directeur Président, Giovanni Sutera.

Enfin, du côté de la Haute Ecole de la Ville de Liège (HEL), on a opté pour une solution totalement à distance.