C'est dans le règlement

Bien que l’échevine du Bien-être animal de Liège, Christine Defraigne, plaide pour une modification du règlement de police, relatif aux pétards et autres feux d’artifice, elle rappelle à l’aube des festivités du Nouvel an que, à Liège, c’est tout simplement interdit pour les privés. L'une des raison est donc liée au bien-être animal. Le feu d'artifice sème en effet la panique...

"Il faut en effet que les citoyens le sachent, en faisant péter des pétards et des feux, ils sont en infraction". Ils s’exposent dès lors à une amende… Comme elle l’indique toutefois, "je suis quelqu’un de conciliante et l’objectif est bien de lutter contre cette pollution par le bruit". Comment ? En modifiant le règlement donc qui viserait à... assouplir ce dernier !

Bien que l’interdiction existe en effet, il semble difficile pour une police de contrôler tous les jardins le soir du réveillon. L’idée serait donc d’intégrer ces feux d’artifice et pétards à bruit contenu dans le règlement, en autorisant ceux-ci sous certaines conditions… lors des fêtes de fin d’année par exemple. "Aujourd’hui en effet, c’est l’anarchie mais avec ces feux à bruit contenu, nous pourrions suggérer une limitation des décibels. Je suis certaines que, comme le tri des déchets, c’est une question d’habitude".