Le centre de vaccination de Liège situé en Féronstrée (ancien bâtiment "Decathlon") affichait complet ce mercredi après-midi. 135 enfants de 5 à 11 ans y étaient inscrits pour recevoir leur première dose de vaccin dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire. Une dose pédiatrique Pfizer-BioNtech, dont la posologie représente un tiers de la dose adulte (10 µg par dose).

Accompagnés d’un parent et munis de leur convocation et l’attestation parentale, les premiers enfants sont arrivés sur le coup de 14 heures, avec crainte pour certains, ou enthousiasme pour d’autres. En guise d’hôtes d’accueil, Schtroumpf et Schtroumpfette, pour égayer l’atmosphère.

Pour Elodie (10 ans) c’est la peur de la piqûre. On la retrouve deux minutes plus tard : "Ça fait un peu mal mais ça a été", sourit-elle, repartant diplôme de vaccination en main, qui la félicite pour "son courage", daté et signé. "Il y avait toujours des cas de Covid dans son école. C’était important pour son papa et moi de la faire vacciner", exprime sa maman qui l’accompagne.

Zoé (8 ans), elle, a voulu se faire vacciner comme tous les membres de sa famille. "Elle a pris la décision seule, c’est elle qui choisissait, et on suivait son choix", explique son papa à ses côtés. Même pas mal pour Yannis (11 ans) qui s’est fait vacciner "car il a déjà des problèmes de santé, confie sa maman. On ne s’est pas posé de questions".

Phase pilote

Ce mercredi, la Wallonie a ainsi enclenché la phase pilote de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 dans les deux centres de vaccination de Liège et Mons Expo. La vice-présidente et ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, était présente aux côtés du bourgmestre de Liège Willy Demeyer pour s’assurer du bon déroulement du site liégeois qui affiche déjà complet samedi matin.

Rappelons que la vaccination n’est pas obligatoire. "Cela se fait sur base volontaire, avec l’accord des deux parents (ou du tuteur légal)", note le Dr Bronckart, qui précise qu’il n’y a, certes, pas beaucoup de bénéfice pour l’enfant, hormis qu’il va permettre d’éviter les formes graves. "Mais le bénéfice est pour la société, cela va diminuer la transmission du virus, ou de préserver un proche avec comorbidité."

En Wallonie, la vaccination des enfants se déroulera dans tous les centres à partir de la semaine prochaine et uniquement suivant des créneaux horaires fixes, à savoir le mercredi après-midi et le samedi matin. En tout, 300 000 enfants de 5 à 11 ans ont reçu leur convocation dont 25 788 sont déjà inscrits, parmi lesquels 4 774 en région liégeoise (18 %).