Sébastien Banken a été placé sous mandat d’arrêt. Il nie toute implication dans la mort de Michaël Ernotte.

L’enquête sur la mort de Michaël Ernotte un Visétois de 36 ans, abattu à la sortie d’un café de Cheratte vient de connaître un rebondissement significatif. En effet, le juge d’instruction, Pascale Goossens a placé Sébastien Banken (27 ans) sous mandat d’arrêt. L’homme actuellement écroué à la prison d’Andenne est accusé d’être à l’origine des faits qu’il aurait donc commandités du fond de sa cellule.

Pour rappel, le 11 mai dernier, Michaël Ernotte venait de quitter la terrasse du Braham, un café de Cheratte lorsqu’une Audi A3 noire est arrivée de nulle part. Alors que le trentenaire se trouvait au volant de son propre véhicule, quatre personnes, sont sorties de l’Audi et se sont ruées sur Michaël Ernotte. Il a reçu une série de coups et ce, avant qu’un coup de feu retentisse. La balle qui lui a traversé l’épaule de l’arrière vers l’avant en transperçant le cœur, la cage thoracique, mais aussi le poumon et l’abdomen. Michaël Ernotte succombera quelques minutes plus tard.

L’enquête avance à grands pas puisque le propriétaire de l’Audi est rapidement identifié. Nicolas Rood (23 ans) est arrêté. Le reste de la bande suivra : Islam Adayev (28 ans), Uysal Harun (24 ans) et Adam Bersanov, 25 ans sont sous les verrous en quelques jours. Au début de l’enquête, aucun des suspects ne voulait admettre être le porteur de l’arme et l’auteur du tir. Islam Adayev a fini par admettre qu’il avait tenu ce rôle. D’après le tireur, la victime aurait voulu se défendre avec une batte de base-ball, ce qui n’a pas été établi lors de la reconstitution.

Restait évidemment à établir le mobile de cette agression qui a très mal tourné.

Les enquêteurs ont immédiatement fait le rapprochement avec des faits qui s’étaient déroulés quelques années plus tôt dans le même café. En effet, en janvier 2011, Michaël Ernotte avait déjà été la cible d’une tentative d’assassinat !

Dans la nuit du 25 janvier 2011, Michaël Ernotte avait été victime d’un cambriolage, dans lequel il admettra que des armes lui avaient été volées. Suspecté du vol, Nicolas Rood (déjà lui) a expliqué à la victime que c’était Sébastien Banken qui en était l’auteur. Du coup, Michaël Ernotte et des amis se sont rendus chez Banken et l’ont frappé avant de repartir. Ensuite, Banken est parti en voiture pour retrouver ses agresseurs qu’il a repérés au Braham. Le conducteur a klaxonné et lorsqu’une personne a bougé la tenture de la devanture, le conducteur a tiré dans le café à 7 reprises. Un homme a été touché à l’abdomen et a failli y perdre la vie. Des faits qui ont été sanctionnés en mars dernier, Sébastien Banken écopant de 5 ans et 6 mois de prison.

C’est donc pour se venger définitivement de Michaël Ernotte aurait commandité l’assassinat. Écrivons-le d’emblée, il nie énergiquement et ce, bien que plusieurs acteurs des faits l’accusent formellement. Le jeune homme a été inculpé d’assassinat et d’association de malfaiteurs. Son mandat d’arrêt a été confirmé, ce mardi, par la chambre du Conseil de Liège.