Après Bruxelles, Charleroi, Anvers et Gand, la Régie des Bâtiments, organisme public gérant les opérations immobilières des bâtiments accueillant des fonctionnaires fédéraux, annonce avoir lancé des travaux au sein du palais de justice de Liège, début octobre.

Comme dans les autres grandes villes précitées, il s’agit ici d’installer un système d’accès sécurisé et permanent, précisément dans les extensions nord du site de la Justice abritant le Tribunal de première instance, le Tribunal de la famille, le Tribunal correctionnel et les Justices de Paix.

Cette installation, qui "marque l’aboutissement d’un plus vaste projet concernant l’aménagement d’un accès à haute sécurité dans 5 palais de Justice en Belgique", précise-t-on à la Régie, consiste en un système d’accès sécurisé doté d’un scannage de contrôle et de vitres pare-balles.

Avec ce nouveau dispositif, l’objectif est donc la sécurité de la justice et de tous ses représentants… C’est en 2018 que ces travaux ont donc d’abord été entrepris à Bruxelles. Il s’agissait d’apporter une réponse concrète aux attaques terroristes…

Comme dans les aéroports

En pratique, ces travaux comprennent différents aménagements comme un système de scannage comparable à celui des aéroports pour le contrôle des personnes et de leurs biens avec un portique de sécurité, un large sas en verre avec une vitre pare-balles ; un nouveau guichet d’accueil avec vitrage pare-balles ; des tourniquets automatiques suivants les différents flux ; une entrée séparée pour les avocats avec un système d’accès via badge ; un accès pour personne à mobilité réduite (PMR) via un sas ; une protection vitrée pare-balles en mezzanine à l’étage…

Le montant des travaux, qui devraient se terminer en janvier 2021, représente un investissement d’environ 1 million d’euros…