"Ignorez les enfants, brûlez la planète" : c’est par ce message ironique que le collectif Liège sans Pub a dénoncé "les grands pollueurs et fossoyeurs du climat" dans le cadre d’une campagne européenne.

Ainsi, des militant.es ont apposé près d’une centaine d’affiches dans les rues de la Cité Ardente ce mercredi soir. D’autres villes aussi devraient voir fleurir ce genre de message dans les prochains jours, en Belgique comme à l’étranger (France, Angleterre, Pays-Bas, Suède, Danemark,…).

"Par cette affiche colorée et cynique, nous rejoignons l’appel à action d’une campagne européenne", explique le collectif. Il exige l’interdiction de la publicité et du sponsoring par les entreprises extrêmement polluantes : l’industrie automobile, les compagnies aériennes et les entreprises d’énergie fossile.

Cette campagne "Ban fossil fuel ads" a donc pris place dans plusieurs pays européens et correspond au lancement d’une Initiative Européenne Citoyenne pour demander l’interdiction des publicités incriminées. Cette procédure vise à rassembler 1 million de signatures dans au moins 7 pays membres de l’Union Européenne pour obliger la Commission Européenne à statuer sur la question.

Pourquoi s’attaquer aux publicités et au sponsoring pour les produits fossiles ? Un militant répond : "Car ces publicités entretiennent un système économique largement responsable du changement climatique auquel nous devons faire face. Comme celles pour le tabac en leur temps, elles font l’apologie des produits néfastes pour la santé et sont responsables de problèmes sanitaires extrêmement importants. De plus, à coup de greenwashing, elles contribuent à redorer l’image d’entreprises coupables de crimes environnementaux et sociaux. Enfin, le sponsoring de ces grandes entreprises leur permet souvent d’avoir un accès privilégié aux décideurs. Elles peuvent donc exercer facilement un lobbying auprès d’eux pour éviter tout changement dans l’intérêt du bien commun."