En cette période de crise sanitaire qui perdure, le Théâtre de Liège est contraint de repenser la façon de présenter ses spectacles tels que le récent "Muhamad" en streaming et autres activités. C’est ainsi que l’édition 2021 du festival littéraire Corps de Textes se déroulera totalement en ligne.

De quoi selon son directeur général Serge Rangoni permettre au public liégeois de voyager vers la lointaine Corée du Sud, laquelle sera le fil conducteur du festival. "Ce focus s’inscrit dans une longue tradition de collaboration avec ce petit pays". Et de citer notamment le projet "Strange Beauty" réalisé il y a peu entre Liège et Séoul.

Ce mardi, la coordinatrice Edith Bertholet a levé un coin du voile sur ce festival littéraire qui aura lieu du 8 au 14 mars. Sous l’intitulé "Voyages immobiles", il traitera de plusieurs thématiques. La première, axée société, fera la part belle à Han-Kang, autrice du roman "La Végétarienne", mais aussi au projet "Traces" en lien avec la crise sanitaire.

Un focus sur le roman noir, "une tradition bien anceée en Corée du Sud", et un événement explorant le lien entre le livre et les nouvelles technologies seront également au programme. Tout comme le projet "Lectures sensibles" mis sur pied avec le Comptoir des ressources créatives et consistant en une série de phrases disséminées à travers la ville.

Une thématique féminine rassemblera différents récits dont celui de Kim Yi-Young sans oublier des discussions et autres échanges. Une thématique espaces urbains fera des parallèles entre Liège et Séoul "la ville monde". À noter la thématique jeune public et celle dédiée aux arts et au savoir-faire coréens. Plusieurs ateliers sur inscription seront proposés. Les activités seront gratuites et disponibles via le site du Théâtre.