Si la génération actuelle a le plus souvent les yeux rivés sur un smartphone, les générations précédentes se souviendront très certainement des moments de rigolade avec les copines, voire les copains, au moment de découvrir ce qui se cachait sous la couleur ou le motif choisi… Cette fameuse cocotte en papier que l’on voyait, à une époque pas si lointaine, dans toutes les cours de récréation.

Ressortir des tiroirs cette bonne vieille cocotte en papier, ce fut la bonne idée du service du Bien-être animal de Flémalle pour faire passer un message auprès de la population, plutôt que de lui adresser un énième prospectus !

La distribution dans les boîtes aux lettres touchant à sa fin, la plupart des foyers flémallois ont à ce stade reçu leur cocotte. Une cocotte à faire soi-même, bien sûr, sinon ce serait moins drôle…

Des ambassadeurs

Une fois la cocotte confectionnée sur base de la marche à suivre indiquée sur le même document (au cas où vous auriez oublié…), il suffit d’y glisser son pouce et son index de chaque main et de la manipuler comme au bon vieux temps. Une manière originale et didactique, pour le service du Bien-être animal de Flémalle, de préciser ou rappeler les actions menées et à venir !

C’est ainsi qu’on y reprécise le déroulement de l’opération de stérilisation de chats errants ou encore que l’on invite les citoyens soucieux du bien-être animal à devenir des ambassadeurs.

"L’idée est de désigner un ambassadeur dans les différents quartiers de la commune afin qu’il soit le relais entre le service du Bien-être animal et les citoyens. La personne sera identifiée comme tel, signera une charte précisant son rôle et recevra une formation sur le fonctionnement du service", souligne Frédéric Vandelli, échevin en charge de cette compétence. L’autre partie du document est à conserver à portée de main car on y détaille les numéros à former en cas de problème avec un animal.