Fixée à 175 euros ou 350 euros en cas de concentration trop importante de personnes

C’est une problématique qui était prévisible… malgré les mesures de confinement prises par les autorités, les communes sont confrontées à certains abus en termes de… rassemblements. "Restez chez vous" est en effet le mot d’ordre mais les sorties, pour s’aérer, faire du sport, sont tolérées sous certaines conditions.

Quid dès lors de ces jeunes (et moins jeunes) qui sortent et se réunissent dans les lieux publics ? Ce n’est pas conseillé, c’est même fortement déconseillé et la police veille. Certaines communes ferment les parcs… et à Esneux, pour disposer d’un moyen de pression efficace, une sanction administrative vient d’être mise en place. Il s’agit d’aider la police à faire son travail.

"Afin d’aider et soutenir les policiers dans leur travail, le Collège d’Esneux vient de prendre un arrêté permettant de sanctionner financièrement les personnes qui ne respecteraient pas les mesures prises pas le Conseil national de sécurité (CNS)", a indiqué ce mardi la bourgmestre d’Esneux Laura Iker. Ces sanctions s’élèvent à 175 euros pour les mineurs et à 350 euros pour les majeurs… L’objectif est clair : "éviter une propagation trop rapide du coronavirus, notamment avec des concentrations trop importantes de personnes dans les plus beaux coins de notre commune".

La bourgmestre ajoute par ailleurs avoir transmis à l’ensemble des communes de l’arrondissement cet arrêté, "afin, si elles le souhaitent, qu’elles puissent s’en inspirer"… Esneux, l’exemple à suivre ?