Liège Après la phase de désamiantage… les travaux devraient durer jusqu’en 2022.

Le chantier de rénovation des anciens thermes de Spa va, enfin, entrer dans le vif du sujet. Après une phase de désamiantage en effet (toujours en cours), une phase de démolition va débuter. Elle devrait être lancée ce lundi 16 septembre et précède la restauration intégrale du bâtiment qui durera jusqu’en 2022… si du moins le calendrier est respecté.

Depuis quinze ans déjà, cet illustre bâtiment de Spa - qui a fêté l’an dernier ses 150 ans - est vide. Trônant au cœur de la Cité thermale, il aurait pu symboliser un tourisme révolu. Ce sera donc tout le contraire puisque les anciens thermes vont être rénovés en profondeur pour accueillir, à terme, un hôtel 5 étoiles.

Après une phase de démolition, la rénovation et l’aménagement du site pourront débuter. In fine, on trouvera donc ici un hôtel d’une centaine de chambres mais également des appartements de standing et des commerces de (grande) qualité, situés au niveau du rez-de-chaussée.

Anciens thermes obligent, une référence au prestigieux passé du lieu est prévue puisque le site conservera une trace de ce passé, pour apporter une touche culturelle.

C’est le groupe Denys qui a jeté son dévolu sur ce patrimoine. La Ville de Spa avait quant à elle rendu un avis favorable mais conditionné dans le cadre de ce chantier. Parmi les conditions émises, il s’agissait notamment de rencontrer les normes de sécurité mais surtout de revoir le gabarit à l’arrière (une vaste terrasse a été abandonnée) et d’augmenter le nombre de places de parking. Il est en effet prévu que l’offre de parking autour des anciens thermes soit multipliée par trois… de 60 places à 180.

À noter qu’en mai 2018, le gouvernement wallon avait débloqué, pour la rénovation de ce patrimoine classé, la somme de 4,5 millions d’euros, par tranche de 900 000 euros sur 5 ans.