La cour d'appel de Liège a condamné mardi un Liégeois âgé de 42 ans impliqué dans un réseau de cultures de cannabis à une peine complémentaire de quatre ans de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive. Plusieurs prévenus impliqués dans le même réseau ont également été condamnés. Cinq plantations de cannabis avaient été démantelées en 2015 en province de Liège. L'enquête sur les différents maillons de ce réseau de trafiquants de drogue avait débuté en 2014 et avait révélé l'implication de 14 prévenus. Les cultures de cannabis étaient établies à Jalhay, Pepinster, Olne, Oupeye et Herve. Les faits avaient été mis à jour en février 2015.

Ce réseau, à la tête duquel se trouvait un Liégeois de 42 ans suspecté aussi d'avoir été le chef du trafic de cocaïne récemment démantelé en Belgique, comportait des dirigeants, des recruteurs de lieux d'exploitation, des locataires, des jardiniers, des experts conseils, des logisticiens, un chauffagiste et des revendeurs. Jusqu'à 500 plants et 75 kilos de cannabis en phase de séchage avaient été découverts dans certaines cultures.

Le principal prévenu a bénéficié du principe de l'absorption avec une précédente condamnation et a été condamné à une peine complémentaire de quatre ans de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive.

Des peines allant de six mois à un an de prison, parfois avec sursis, ont été prononcées contre les autres individus impliqués. Certaines sanctions prononcées en première instance, jugées trop clémentes, ont été supprimées. Un seul des prévenus bénéficie d'une peine de probation autonome.