Ils ont travaillé pour des marques de renommée mondiale comme Ferrari, Canon ou Ferrero Rocher, mais Clément Kerstenne et Philippe Bougard, les cofondateurs d’In The Air, une start-up liégeoise, ont décidé de réinventer leur métier de magicien qu’ils exercent depuis 2012.

Vivre un spectacle de magie derrière un écran et depuis son canapé, c’est possible avec les nouveaux shows qu’ils ont créés. Forcés de se réinventer à cause de la crise sanitaire, les deux Liégeois décident d’innover avec des spectacles d’un nouveau genre. Ils proposent des concepts magiques qui ne nécessitent pas ou peu la présence d’un public. "Les gens ont toujours envie de vivre des événements culturels mais pas forcément sous la même forme", explique Clément Kerstenne. "Les événements se déroulent de plus en plus souvent sous la forme digitale. On a donc développé un nouveau produit."

Comme beaucoup d’entreprises et événements culturels, les deux magiciens ont vu passer leur carnet de commandes de 50 spectacles sur le second trimestre en 2019 à zéro en 2020. Et la tendance continue avec une prévision d’une diminution des spectacles de plus de 90 % sur la fin d’année 2020.

Avec Live prime, la start-up propose un spectacle conçu spécialement pour être réalisé derrière une caméra. In The Air filme donc ses shows depuis un studio avec trois caméras et un régisseur son et lumière. Une véritable révolution pour ce métier qui compte a priori sur les spectacles "en présentiel". Grâce à ce nouveau format, les Liégeois insèrent des effets magiques pour augmenter l’impact visuel. Le Live prime show coûte 11,50 euros par écran, "ce qui revient à trois euros par personne si vous êtes une famille de quatre", souligne Clément Kerstenne. Pas question pour autant que l’audience reste vissée au canapé. Ce spectacle pensé pour un auditoire à distance est interactif. "Les gens sont amenés à aller chercher des objets, à toucher l’écran. Ils sont vraiment acteurs du spectacle."

© D.R.

Un team building magique

En plus de ce nouveau concept, In the Air propose des team buildings magiques en version digitale pour 25 euros par personne hors TVA. "Ce format rencontre une véritable demande de la part des employeurs qui souhaitent remonter le moral des employés", précise Philippe Bougard. Les deux magiciens vous apprennent, par exemple, à faire apparaître une carte de visite à la fin d’un rendez-vous. "Une technique parfaite pour être sûre qu’on se souvienne de vous", sourient les magiciens. Ceux-ci sont convaincus que ces événements digitaux ne disparaîtront pas après la crise mais seront utilisés en complément aux autres spectacles. "Les gens consommeront la culture différemment", expliquent les cofondateurs.

Clément Kerstenne et Philippe Bougard utilisent la magie pour communiquer. "C’est ce qu’on appelle la magie promotionnelle", précise les Liégeois qui s’inspirent des technologies comme l’iPad ou les hologrammes.

Ils possèdent également une deuxième entreprise, Levita qui, à la différence de la première, vend des produits et non des services. Levita est notamment connue pour la technologie de Gravity Window. Une invention brevetée qui permet de mettre des produits ou œuvres d’art en lévitation dans des vitrines. "On a profité de cette période un peu particulière pour développer de nouveaux produits, notamment un nouveau format plus ergonomique et moins cher."

Leurs installations sont déjà visibles à Singapour, Tokyo, New York, Genève ou encore Shanghai. Cette renommée internationale leur a permis d’établir une trésorerie ces dernières années. "Heureusement, car on fonctionne sur nos économies depuis le premier confinement", conclut Clément Kerstenne.

© D.R.