Tout a commencé dans la nuit de samedi à dimanche, au niveau de la frontière avec le Luxembourg, lorsqu'un véhicule a été repéré par les douanes. Un contrôle de véhicules de retour du Luxembourg y était organisé pour vérifier les quantités d'alcool transportées. Alors que le véhicule était entré dans le dispositif de contrôles, les douaniers ont invité le conducteur à les suivre dans leurs locaux afin d'y effectuer une vérification plus approfondie. Les douaniers avaient clairement constaté que l'individu transportait bien plus d'alcool que ce qui est autorisé par la loi... Ayant sans doute compris qu'il s'exposait à une lourde amende, le conducteur a alors pris la fuite sur l'autoroute et une course-poursuite s'est engagée.

A hauteur de Stoumont, le conducteur a quitté l'autoroute et s'est dirigé vers Aywaille, empruntant différentes routes sur lesquelles il a commis diverses infractions de roulage. Il a même foncé vers un véhicule des douaniers, provoquant un accident. Ce qui est qualifié de rébellion armée. Cet accident n'a causé que des dégâts matériels et n'a pas empêché le conducteur de poursuivre sa course, bien décidé à se débarrasser des forces de l'ordre... Mais comme il ne connaissait pas la région, étant originaire de Bruxelles, il s'est retrouvé dans une rue en cul-de-sac du côté de Harzé (Aywaille). C'est là, au bout de plusieurs dizaines de kilomètres, qu'il a été interpellé!

L'individu, un Bruxellois de 31 ans, transportait pas moins de 500 litres d'alcool! Il a été privé de liberté. Dimanche, le magistrat de garde au parquet de Liège a saisi un juge d'instruction en sollicitant son placement sous mandat d'arrêt.