La cour d'assises de Liège a condamné vendredi Diana Hanzé, une Jalhaytoise âgée de 29 ans, à une peine de cinq ans de prison avec sursis probatoire pour le surplus de la détention préventive. Elle avait été reconnue coupable de coups et blessures volontaires ayant causé la mort sans intention de la donner de Mohamed El Atmani ainsi que de détention de stupéfiants. Cet homme âgé de 46 ans avait été poussé et avait fait une chute depuis la fenêtre du deuxième étage d'un immeuble de Verviers. Les faits s'étaient déroulés le 5 avril 2017 vers 15h30. Mohamed El Atmani (46 ans), en état de séjour illégal, avait fait une chute depuis la fenêtre du deuxième étage d'un immeuble situé rue des Raines. L'enquête avait déterminé qu'il avait été poussé avant cette chute. Il était décédé de ses blessures après son hospitalisation.

Diana Hanzé avait été déclarée coupable de coups et blessures ayant entraîné la mort de Mohamed El Atmani sans intention de la donner ainsi que de détention de stupéfiants. Les jurés avaient retenu la version selon laquelle Diana Hanzé avait poussé Mohamed El Atmani sans avoir l'intention de provoquer son décès.