La cour d'assises de Liège a fixé au 28 mars 2022 l'examen du dossier de Naïm Touzani, un Liégeois âgé de 25 ans poursuivi pour avoir commis l'homicide de sa compagne en lui portant des coups. Il avait déjà été jugé pour ces faits mais la cour d'appel de Liège avait finalement décidé que les faits relèvent de la cour d'assises. Naïm Touzani avait causé le décès de sa petite amie, alors âgée de 17 ans. La victime était décédée après avoir reçu de nombreux coups. Les faits s'étaient déroulés le 9 avril 2017 dans l'appartement que Naïm Touzani louait dans le quartier du Longdoz à Liège.

Le prévenu avait lui-même prévenu les secours. Les urgentistes avaient découvert la jeune Siham inconsciente. Cette jeune femme était en état de mort cérébrale et présentait de nombreuses traces de coups. Après avoir pris la fuite, Naïm Touzani s'était livré à la justice.

Lors d'un premier examen de l'affaire, le tribunal correctionnel de Liège l'avait condamné à une peine de huit ans de prison pour une prévention de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

La cour d'appel de Liège avait ensuite examiné le dossier et estimé que les faits relevaient de la cour d'assises. Le dossier y a été renvoyé et l'affaire a été fixée à la date du 28 mars 2022. Naïm Touzani sera défendu par Me Thône et Me Zevenne.