Le parquet du procureur du Roi de Liège a fait savoir ce mardi qu’une association de malfaiteurs, active dans les vols et détournements d’engins de chantier avait été démantelée... En effet, “après une enquête intense et réactive de quelques semaines, la Division d’Enquête “Criminalité Organisée et Atteintes aux Biens” de la PJF de Liège est intervenue par le biais d’une opération de grande envergure à l’encontre d’une association de malfaiteurs”, a indiqué la porte-parole du parquet, Catherine Collignon. Selon les informations, l’association était dirigée par un suspect connu de la justice, déjà condamné dan le cadre d’ une association de malfaiteurs liée à des faits similaires. “La structure était active depuis le début de l’année 2021 sur notre arrondissement judiciaire et organisait de manière diverse la récupération illégale d’engins de chantier – par le biais de vols, de détournements, d’escroqueries – pour les écouler à l’étranger. Quelques dizaines de faits judiciaires auraient été commis par cette structure. L’enquête doit encore déterminer le rôle de chacun et les modes opératoires précis parmi lesquels on peut citer la création de 2 sociétés prête-nom pour la location de véhicules ensuite détournés, le repérage et l’entreposage des véhicules volés, les contacts avec la France pour la revente de ces véhicules”.

Ce jeudi 21 avril 2022, l’opération coordonnée par la PJF de Liège, en collaboration avec la ZP Pays de Herve et la ZP Vesdre, sous la direction de Monsieur le juge d’instruction en charge du dossier, a eu pour objet neuf perquisitions simultanées menées sur le territoire de l’arrondissement.

Huit suspects ont été interpellés et les enquêteurs ont procédé à la saisie de :

• Environ 30.000 € (total cumulé) ;

• Un engin de chantier signalé volé auparavant ;

• Un autre non signalé ;

• Des clés universelles utilisables sur tout type d’engin de chantier et permettant aisément son démarrage ;

• Un camion utilisé pour le transport des engins précédemment volés/détournés ;

• Des documents de location d’engins de chantier établis au nom des sociétés prête-nom ;

• 3 armes longues – de calibre 22 Long Rifle.

Sur les huit individus interpellés, six se sont vu décerner un mandat d’arrêt et se retrouvent actuellement en détention préventive tandis que les deux derniers ont été inculpés par le juge d’instruction en charge du dossier.

L’enquête sera poursuivie par la PJF de Liège sous l’autorité du Juge d’instruction en charge, M. Kerkhofs.