Liège

Deux Sérésiens suspectés d'être les auteurs des attaques de pharmacies, survenues ces dernières semaines en région liégeoise, ont été mis samedi à la disposition d'un juge d'instruction et d'un juge de la jeunesse à Liège.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, trois individus ont été repérés à Neupré alors qu’ils étaient occupés à voler une voiture. Au lieu de se rendre, ils ont pris la fuite en voiture et ont été pris en chasse par la police. Après avoir brûlé un feu rouge au carrefour de Rotheux, la voiture en fuite est entrée en collision avec un autre véhicule. Le conducteur de celui-ci a été sérieusement blessé. Les trois suspects ont alors pris la fuite à pieds. L'un d'eux, mineur d'âge déjà bien connu, a été rapidement interpellé tandis qu'un deuxième complice fut appréhendé vendredi matin à son domicile. Après avoir été longuement entendus sur les faits qui leur sont reprochés, les deux individus, originaires de Seraing, ont été conduits au palais de justice de Liège. Samedi matin, le jeune majeur a été mis à la disposition d'un juge d'instruction tandis que le mineur d'âge a été présenté au juge de la jeunesse.

Lors de leur interrogatoire au commissariat de police, ils se sont montrés peu loquaces. Ils sont suspectés d'être les auteurs des attaques de pharmacies qui ont été commises au cours des dernières semaines en région liégeoise. Quasiment à chaque fois, les auteurs ont volé une voiture pour ensuite s'en servir comme bélier et ainsi défoncer les vitrines. Une fois à l'intérieur des pharmacies, ils dérobaient tout ce qu'ils pouvaient prendre rapidement.

Selon le parquet de Liège, trois à quatre faits commis au cours des derniers jours, notamment à Esneux, sont à mettre à l'actif de cette bande. Au total, on dénombre une trentaine d'attaques à la voiture-bélier, sur une période d'environ deux mois, ayant été commises à Liège, Seraing, Saint-Georges, Nandrin, Chaudfontaine ou Flémalle.

A l'heure d'écrire ces lignes, le troisième suspect était toujours recherché.