Liège

Le tribunal a estimé que l'homme n'avait pas d'intention homicide.

Le 27 mars 2019, à 15 h 20, Karim a été contrôlé par un inspecteur de police alors qu’il se trouvait hors de son véhicule, dans le parc communal d’Aywaille. Il était sous le coup d’une déchéance du droit de conduire et dégageait une forte odeur d’alcool. L’inspecteur lui a interdit de reprendre le volant de son véhicule. 

Malgré cela, à 15 h 32, Karim a démarré son véhicule et a démarré à vive allure. Le policier a signalé les faits par radio à ses collègues. Trois policiers en uniforme sont sortis du poste de police qui se trouve à proximité et se sont dirigés vers la route. Les policiers lui ont ordonné de s’arrêter. Le conducteur s’est dangereusement approché des policiers. L’un de ceux-ci a sorti son arme de service et l’a pointée en direction du capot du véhicule. 

Karim a continué à rouler vers le policier. Ce dernier a été contraint de se mettre sur le côté pour ne pas se faire écraser. Un second policier a été forcé de se jeter sur le côté. Les inspecteurs ont poursuivi le fuyard qui s’est rendu jusqu’à son domicile. Une fois sur place, il a pris la fuite à pied. Le frère de celui-ci s’est mis au volant du véhicule et a démarré avant d’être interpellé par les inspecteurs. Karim s’est rendu aux services de police deux jours plus tard. Le tribunal a estimé que l’homme n’avait pas eu d’intention homicide envers les policiers.