Ce vendredi matin, le collège communal liégeois a rendu un avis favorable conditionnel sur le permis unique portant sur l’aménagement du site de Coronmeuse, déposé par la SA Neo Legia. Précisons que ce sont désormais les fonctionnaires technique et délégué qui ont la main puisqu’ils seront chargés de délivrer ledit permis…

Pour rappel, dans la foulée de la candidature de "Liège 2017" (exposition internationale) qui fut finalement attribuée à une autre ville, les autorités communales liégeoises avaient promis que le site retenu pour accueillir l’exposition, à savoir Conronmeuse, ferait l’objet d’une reconversion globale en… écoquartier. Depuis, le dossier fait son petit bonhomme de chemin et vient donc ce vendredi de franchir une étape majeure : l’avis favorable de la Ville, sur proposition de l’échevine de l’Urbanisme Christine Defraigne.

Au niveau des espaces publics, le projet consiste à requalifier 25 hectares à Coronmeuse, à réserver le site aux modes doux, à renforcer "les valeurs paysagères" mais aussi à construire un écoquartier avec quelque 83 % d’espaces ouverts comme des parcs, jardins et autres voies d’eau. "On retiendra notamment la végétalisation de la moitié de la surface pavée du quai de Wallonie", précise l’échevine, "afin d’agrandir le parc Astrid de 3 000 m²". Citons aussi l’aménagement de trois places publiques dont une au niveau du Grand Palais (ancienne patinoire) ainsi que l’aménagement du quai de l’Île-aux-Oisers en piétonnier urbain ; sans oublier la construction de deux passerelles piétonnes au-dessus de la darse, l’aménagement de voies cyclables, d’un parc entre le Grand Palais et le pont Marexhe et l’aménagement d’un réseau de chaleur sur le site en lien avec l’usine Uvelia d’Intradel.

Le logement est également prioritaire, écoquartier oblige. La demande de permis concerne la construction de 200 logements sur les 1 325 que comptera le projet à terme. On parle ici de plusieurs appartements de 1 à 4 chambres ainsi que de 41 maisons de 3 à 4 chambres.