Jeudi soir, nous avons fait état d'un tragique fait divers où un bébé avait été retrouvé agonisant dans une maison de la rue Douffet, à Liège. Ce vendredi en début de soirée, la maman a été placée sous mandat d'arrêt pour infanticide. L'autopsie du bébé a, en effet, permis d'établir que le nouveau-né avait reçu des coups.

Pour rappel, mercredi soir, une jeune femme enceinte a appelé son compagnon parce qu’elle se sentait mal. Les contractions sont venues et la dame était sur le point d’accoucher. Le souci, c’est que la dame et son compagnon ne parlent pas du tout français et quelques mots d’anglais.

Le couple n’a donc pas appelé les secours, mais tout juste un ami. À l’arrivée de ce dernier, la maman avait accouché apparemment à même le sol. On a en effet retrouvé du sang frais et le cordon ombilical. Elle était toutefois parvenue à remonter sur son lit et était avec son bébé, entouré d’une couverture.

Mais la température du bébé était très basse à tel point que l’ami a appelé les urgences. Les secouristes sont enfin arrivés et n’ont pas pu faire grand-chose pour le petit garçon. Ce dernier a été transporté à l’hôpital de la Citadelle où, vers 23 h 30, on a prononcé son décès.

Le couple a été interrogé ce jeudi matin et le dossier a été mis à l’instruction pour homicide involontaire. Mais l'autopsie pratiquée sur le corps de l'enfant a permis d'établir que le bébé avait reçu des coups d'une telle violence qu'il est question d'une suspicion de fracture du crâne. La maman a donc été interpellée et de nouveau interrogée. Si elle a admis ne pas avoir appelé les secours, elle a par contre nié toute intention homicide et ce, même si l'autopsie tend à indiquer le contraire. Elle a été écrouée à la prison de Lantin.