Si la pandémie de Covid-19 et le confinement ont fait émerger des élans de solidarité entre les citoyens, le fait de se retrouver "cloué" à la maison a également pu générer une moins grande tolérance aux bruits, voire des conflits de voisinage. Sans parler du "je-m’en-foutisme" que certains appliquent parfaitement…

Se stationner sur un trottoir, tondre la pelouse en dehors des heures prévues, ne pas ramasser les crottes de son chien, jeter ses déchets par terre… sont autant de situations qui peuvent énerver. Aussi, afin de renforcer la cohésion sociale entre les habitants et les générations, la commune de Neupré s’est dotée d’une charte du vivre ensemble en harmonie.

À la fenêtre

Rien de neuf puisqu’il s’agit de rappeler certaines dispositions définies dans le règlement général de police mais qui ont parfois tendance à être oubliées… Une petite piqûre de rappel bien nécessaire, donc, d’une manière claire et ludique !

"Sur Facebook, le principe a donné lieu à des propositions très constructives de nombreuses personnes. La charte a ainsi été adaptée, notamment en intégrant les passages pour piétons ou encore l’entretien des haies et trottoirs", souligne Virginie Defrang-Firket, bourgmestre de Neupré.

Cette charte sera publiée en double page dans le prochain bulletin communal. Les citoyens sont invités à l’afficher à leur fenêtre en signe d’adhésion. Elle sera également reproduite sur une bâche à placer au centre de la commune ainsi que sur des affiches qui seront apposées en divers lieux.