Liège

LIÈGE

On évoque de plus en plus sérieusement un parking sur le site du Val Benoît

SÉCURITÉ C’était le 25 février dernier, Nicolas, 20 ans et étudiant en 3e baccalauréat Ingénieur civil à l’Université de Liège, perdait la vie alors qu’il participait à une soirée dans le chapiteau du Val Benoît, situé à proximité des quais… et de la Meuse. En sortant de lieu de fête, le jeune homme était tombé dans l’eau et s’y était noyé.

Le 6 décembre dernier, c’est un autre étudiant, Timothée, 21 ans, qui perdait également la vie après une guindaille passée dans le même chapiteau du Val Benoît, lors de la Saint-Nicolas des étudiants.

En quittant la fête en effet, il avait tenté de rejoindre la gare et s’était fait happer par un train, sur la voie ferrée située à proximité. “Cela fait des années qu’on dit qu’il y a trois gros problèmes au chapiteau : la voie ferrée, la Meuse et l’autoroute” , explique ce responsable étudiant.

Aujourd’hui pourtant, les étudiants comme le bourgmestre évoquent un dialogue renoué entre la ville, les étudiants et l’ULg. En 2012, le chapiteau sera bel et bien de l’histoire ancienne, en raison du projet de revalorisation du site du Val Benoît en entreprises et en logements. Une solution est sur la table…

“Actuellement, nous travaillons à mettre en place une solution ”, explique Willy Demeyer, bourgmestre... Quelle solution ? “Techniquement parlant, il s’agit d’une salle-parking qui servirait donc de lieu de fête et de parking lorsque les étudiants ne l’occupent pas. Il ne faut pas grand-chose en effet puisque concrètement, ce dont on a besoin c’est de béton” . Le dossier n’est pas mûr… il avance toutefois puisqu’on confirme que c’est bien au Val Benoît que ce projet doit voir le jour.



© La Dernière Heure 2011