Débat, avec les auteurs de projet, autour du futur emplacement de l’école de Saive

L’assemblée générale de la population concernant l’aménagement de la caserne de Saive s’est déroulée samedi. Si un consensus, entre les auteurs de projet et la population, semble se dégager pour un projet global, trois pierres d’achoppement existent pourtant bel et bien.

La plus importante concerne le déménagement de l’école de Saive au sein de la caserne. Un déménagement prôné par le bourgmestre et remis en cause par les auteurs de projet.

"Je dois bien admettre que les arguments avancés par les auteurs de projet ne m’ont pas totalement convaincu", indique Marc Bolland, le bourgmestre de Blegny. "Les remarques de la population seront intégrées et actuellement, cela semble du 50/50. Il faudra que je fasse une proposition au collège et au conseil communal et celle-ci devra tenir compte de l’aspect budgétaire… Or, si on maintient l’école à son emplacement actuel, il faudra injecter entre 5 et 6 millions d’ici 5 à 6 ans pour la refaire. Ce n’est pas une bonne gestion des deniers publics… Cette modification de localisation pourrait influencer la mobilité rue Haute-Saive, deuxième pierre d’achoppement…"

Le déménagement de l’école, s’il a lieu, est déjà fixé. Ce sera en juin 2017.

Enfin, les auteurs de projet préconisent la démolition de certains volumes "comme des espaces qui pourraient éventuellement se muer en salle communautaire et pour laquelle il faudrait investir entre 2 et 3 millions pour sa réalisation".

Les choix du collège seront exposés en séance publique lors du conseil communal de décembre.

J.Ja