Nicolas, un habitant de Blegny âgé de 32 ans a comparu devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre d’avoir détenu un impressionnant arsenal d’armes et de pièces d’armes à feu à son domicile. Les faits ont été découverts alors que le jeune homme connaissait une passe difficile. En effet, à cette époque, en août 2012, on craignait qu’il puisse tenter de mettre fin à ses jours. Lorsque les autorités se sont rendues à son domicile, le 12 août 2012, elles n’en n’ont pas cru leurs yeux. En effet, Nicolas, détenait un véritable arsenal d’armes. Ainsi, il avait pas moins de trente-six pièces d’armes. Des objets détenus en toute illégalité. 

En réalité, Nicolas est un passionné d’arme à feu. Il a suivi les cours à l’école d’armurerie de Liège. Il a fait une demande auprès du Gouverneur de la province de Liège pour obtenir une autorisation pour détenir ces armes à feu, mais ne l’a pas obtenue. “Vous n’étiez pas bien à cette époque-là”, a déclaré la juge à l’attention du prévenu. “Vous comprenez que ça a inspiré les plus vives craintes de savoir que vous aviez toutes ces armes ?” Une question à laquelle Nicolas a répondu par l’affirmative. Nicolas détenait seize fusils, cinq révolvers, trois pistolets, deux carabines, des pièces d’armes, une lunette à visée nocturne, un couteau papillon et un coup de poing américain. Il avait également emporté avec lui un pistolet. 

Lors d'une seconde visite en mai 2018, les policiers ont découvert qu’il détenait de nouveau pas moins de huit-cent-soixante-huit cartouches et un lance-roquette. Nicolas n’a aucun antécédent judiciaire. Le substitut ne s’est opposé à aucune mesure de faveur. Le jugement sera prononcé dans le courant du mois d’octobre.