Le Centre médical héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne a affrété un second hélicoptère qui sera affecté aux transferts rapides entre hôpitaux des patients Covid-19 nécessitant une surveillance médicalisée intensive.

Jusqu'au 26 novembre, cet appareil sera mis à la disposition exclusive du SPF Santé publique.

"Ce second vecteur de secours héliporté est une aide exceptionnelle, développée en urgence, dans le cadre de l'évolution galopante de la pandémie et de la saturation des capacités de prise en charge des hôpitaux", explique le CMH.

Lequel est soutenu dans son initiative par les hôpitaux liégeois du CHC MontLegia, du CHU Sart Tilman et du CHR Citadelle.

Le CMH de plus en plus sollicité

Le CMH était en effet de plus en plus sollicité pour des cas de coronavirus durant ces dernières semaines.

Cela permettra de conserver des capacités d'hospitalisation optimale en région liégeoise et de répondre à la saturation des soins intensifs et au besoin croissant de transferts de patients vers des hôpitaux plus éloignés.

Un phénomène renforcé par la difficulté croissante d'organisation des transferts de patients par la route et la disponibilité des ambulances.

Le second hélicoptère est opérationnel depuis ce dimanche 1er novembre au départ de la base héliportée de Bra-sur-Lienne.

Grâce à cela, l'hélicoptère principal jouira d'une disponibilité maximale 24h sur 24 pour sa mission première de secours à la population en aide médicale urgente dans les provinces de Liège, Luxembourg et Namur.