Liège

Le chauffard fait partie des 363 conducteurs flashés par le Lidar placé à Braives

Dans le cadre de la lutte contre la vitesse excessive au volant, la vitesse des véhicules a été contrôlée par un Lidar placé du 4 au 11 juin à Braives, sur la Chaussée romaine sur un tronçon où la vitesse est limitée à 50 km/h.

Et, le moins que l’on puisse écrire c’est que cette notion de limitation de vitesse n’est pas comprise par tout le monde, loin de là… puisqu’un automobiliste a été flashé à 116 km/h, un autre à 113, un troisième à 102...

Hormis, ces chauffards, les résultats sont dans l’ensemble encourageants. Ainsi durant cette période, 7280 voitures ont été détectées en semaine pour 3031 le week-end. Durant le même labs de temps, 523 camions sont passés devant le lidar en semaine pour 65 le week-end soir un total de 10 899 véhicules. Au final, 349 voitures ont été flashées pour 7 camions.

“Comparés aux chiffres relevés en novembre 2018 pour une période de même longueur, au même endroit, le message de prévention a été mieux perçu puisque le nombre de véhicules flashés en excès de vitesse a diminué de moitié”, explique-t-on à la zone de police. “Il s’agissait pour la zone de police d’inciter les conducteurs à avoir une conduite plus prudente et plus respectueuse des limitations de vitesse en vigueur et le message préventif a bien circulé par le biais de la presse et des réseaux sociaux. Une vitesse excessive et inadaptée représente non seulement un risque accru d’accidents mais également un facteur aggravant des conséquences de ceux-ci. La zone de police restera très attentive et active dans ce domaine tout au long de l’année. Que ce soit par le biais de radars fixes, de fixes temporaires ou de radar mobile.”