Le 18 mars dernier, Benoît, le gérant du Spar Express situé le long de la chaussée Freddy Terwagne à Hermalle-sous-Huy (Engis) avait été braqué par un homme encagoulé et armé d’un couteau. Malgré l’arme blanche, le commerçant ne s’était pas laissé faire et avait repoussé son agresseur qui avait fini par prendre la fuite en emportant quelques maigres paquets de cigarettes.

Ce jeudi matin, Benoît a eu moins de chance puisqu’il a été agressé par deux hommes qui n’ont pas hésité à prendre un livreur en otage.

En effet, vers 6 h 30, ledit livreur s’est présenté au magasin encore fermé pour y déposer ses tartes. À peine était-il sorti de sa camionnette que deux hommes encagoulés, dont un était en possession d’une arme à feu, sont sortis de nulle part et l’ont braqué, le sommant de sonner à la porte du magasin.

Le livreur s’est exécuté et, tout naturellement, Benoît est venu ouvrir la porte, ne voyant pas immédiatement les deux braqueurs qui se cachaient derrière le livreur. Les deux hommes se sont alors précipités sur le gérant lui mettant le pistolet sous le nez.

Sous la contrainte, le commerçant a vidé ses caisses et a ainsi remis 5 000 euros à ses braqueurs. Ces derniers de sont alors emparés de quelques paquets de cigarettes, abandonnant les deux victimes à leur triste sort.

L’alerte a immédiatement été donnée, mais à l’arrivée des forces de l’ordre, les deux braqueurs avaient pris la fuite.