Claude (prénom d’emprunt pour protéger les victimes) 62 ans, un pédophile multirécidiviste, a été condamné par la cour d'appel de Liège à 18 ans de prison ferme pour avoir commis des attentats à la pudeur et des viols sur quatre enfants âgés de 4 à 14 ans. Les victimes étaient des enfants de la famille de sa défunte compagne. En décembre dernier, le tribunal correctionnel de Huy l’avait condamné à une peine de 10 ans de prison ferme. 

Les faits ont été dénoncés le 25 mars 2019 par une des victimes âgée de 7 ans. La fillette a déclaré avoir mal aux parties intimes à cause de "Papy." En réalité, l’homme était le compagnon de la grand-mère des victimes. Cette dernière est décédée en 2017. Mais il est resté proche de la famille de sa défunte compagne. C’est de cette manière qu’il a pu poursuivre les abus qui ont commencé en août 2016 et ce sont poursuivis jusqu’en mars 2019. A la suite des déclarations de la fillette, une enquête a débuté. 

 Les frères, soeurs et cousines ont confirmé les faits. Plusieurs d’entre-eux ont également été victimes de faits de moeurs de la part de Claude. Le suspect était déjà bien connu des autorités puisqu’il a été condamné plusieurs fois en Belgique, mais aussi en France pour des faits de pédophilie ! 

Les victimes ont expliqué que leur "papy" les gardait régulièrement et qu’il en profitait pour les obliger à se promener et à dormir nus avec lui. Il est rentré à plusieurs reprises dans la salle de bain lorsque les plus grandes s’y lavaient et prenait son bain avec le plus jeune d’entre-eux. Les enfants ont expliqué avoir dû subir des masturbations, des viols techniques, des sodomies ou encore avoir été obligés de pratiquer des fellations. Depuis le début de l’enquête, le prévenu qui devait ne plus se retrouver seul avec des mineurs d’âge nie les faits. 

 L’expert a estimé que le risque de récidive était très élevé. Le suspect a expliqué que la dénonciation était une cabale qui avait été orchestrée juste après qu’il ait réclamé un remboursement d’une caution locative qu’il aurait prêté à une des filles de sa défunte compagne. Il a aussi déclaré que les deux filles de la dame voulaient son argent. Il avait également déclaré qu’il avait toujours avoué les faits qu’il avait commis. La cour a estimé les faits établis.