Depuis plusieurs jours, on peut apercevoir deux sympathiques Pokémons (Pikachu et Salamèche) trônant dans une vitrine au fond du hall de la gare des Guillemins, nous invitant à aller découvrir la nouvelle exposition qui a pris place au sein de l’espace muséal de la gare liégeoise… S’ils sont mignons à croquer, que les choses soient claires, l’exposition I love Japan n’est pas axée sur ces créatures plus belles ou étranges les unes que les autres qui suscitent tant d’intérêt dans les cours de récréation… Vous n’en verrez pas d’ailleurs…, si ce n’est un Pikachu en image dans un décor évoquant les repas de fêtes au Japon. Ce n’est clairement pas l’objectif, de toute façon…

En effet, à travers cette nouvelle exposition, Europa Expo entend faire découvrir la culture japonaise d’hier et d’aujourd’hui. La volonté est aussi, après Toutankhamon, à la découverte du pharaon oublié et Napoléon, au-delà du mythe, de ne pas proposer une xième exposition historique mais bien d’ambiance… L’ambiance de ce Japon qui fascine tant, depuis le Japon ancien ; historique ; traditionnel jusqu’au Japon d’aujourd’hui.

C’est donc un voyage immersif au cœur de la culture du pays du Soleil-Levant que propose d’effectuer dès ce samedi Europa Expo, qui n’a pas pour autant rogné sur sa ri-gueur scientifique puisque les organisateurs ont fait appel au centre d’études japonaises de l’Université de Liège afin de bénéficier de son expertise pour concevoir l’exposition.

Europa Expo a également pu profiter de l’appui de deux ASBL qui, en plus de leur éclairage sur le Japon, ont prêté divers objets, dont des œuvres d’art, que l’on peut admirer durant la visite.

Pas d’audio-guide

Par rapport aux expositions précédentes, des changements sont à signaler, à commencer par l’absence d’audio-guide pour agrémenter la visite. "Mais il y a une douzaine de QR Codes tout au long du parcours qui permettent de disposer d’informations complémentaires. Il n’y a pas non plus d’escape game. À la place, il y a une chasse au trésor un peu particulière puisque sept boules de cristal (NdlR : en référence au manga Dragon Ball) sont dissimulées dans l’exposition", précise Alain Mager, administrateur délégué d’Europa Expo.

Une fois les boules trouvées, l’aventure se poursuit dans l’application Wonders (téléchargeable gratuitement). Celle-ci, développée par un Liégeois, emmènera les participants, à pied ou à vélo, dans des villes et villages de Belgique à la recherche d’énigmes à résoudre. À noter que le premier prix est un vélo électrique.

Infos : www.europaexpo.be.