Comme évoqué ci-contre, la reconversion du site anciennement universitaire a débuté il y a quatre ans par le bâtiment du Génie civil. Mais outre la bonne nouvelle relative à la mobilité dont il est question, la Spi en a également profité pour annoncer d’autres avancées. Lesquelles ont trait tant au bâtiment de la Chimie, visible depuis le rond-point du Val Benoît, qu’à celui de la Mécanique, situé en face de celui du Génie civil. Concernant le premier, d’une superficie de 11 000 m2 et destiné à accueillir d’ici fin 2022 quelque 350 travailleurs, la demande de permis vient d’être déposée.

Pour ce qui est de la Mécanique, où le groupe anversois Life achève ses travaux, le bâtiment d’une superficie quasi équivalente à celle du Val Benoît pourra accueillir les premiers logements du site. Et ce a priori dès le début de l’année prochaine, soit au total 232 logements étudiants.

À noter encore que dans le futur bâtiment de Chimie rénové, si ce sont bien des entreprises qui seront accueillies, les loyers seront plus bas. Et ce de manière à en attirer d’autres types.