Liège Elle s’était effondrée dans la Vesdre… la Ville de Liège a déjà dépensé plus de 500.000 € dans ce chantier

Il y a près d’un an et demi déjà, le 11 novembre 2016, le petit pont-passerelle enjambant la Vesdre et reliant le complexe commercial de Chênée à la rue du Gravier, s’effondrait dans le lit de la rivière…

Plus de peur que de mal heureusement puisque l’infrastructure, pour des raisons d’instabilité précisément, n’était plus accessible. Des barrières interdisaient le passage. Vu la situation néanmoins, des travaux d’urgence avaient été entrepris, au niveau des berges notamment et à l’arrière des maisons situées rue du Gravier. Aujourd’hui, plusieurs paramètres semblent indiquer que ce pont-passerelle ne sera pas remplacé.

Le quartier de Chênée est en effet en passe de connaître de profondes transformations, liées notamment au réaménagement du quai des Ardennes mais également à un projet urbanistique entre la Vesdre et la gare (Lhonneux). En rive gauche de la Vesdre par ailleurs, le site commercial est une propriété privée; difficile dès lors d’envisager la construction d’une telle infrastructure sur un site privé… Et dernier frein à tout projet du genre : le coût engendré par un nouveau pont.

Du côté de la Ville de Liège, les travaux nécessaires ont en tout cas bien été réalisés. Rapidement, il a fallu sécuriser la berge en rive droite où les habitations jouxtaient la passerelle (à l’arrière de l’hôtel de ville)… Déjà, 500.000 € ont été déboursés par la Ville pour réaliser ces travaux. Et c’est tout, pour le moment du moins. Si une passerelle devait à nouveau être réalisée en effet, ce qui semble à ce stade très improbable, il ne s’agirait que d’une passerelle cyclo-pédestre.