Pour étendre le Trilogiport.

Vu le développement du Trilogiport (Hermalle-sous-Argenteau) et le manque de terrains qui s'annonce, le Port autonome de Liège (Pal) va prendre les initiatives nécessaires avec les différents interlocuteurs wallons et locaux, en accord avec les organisations syndicales, en vue de lever la mise sous cocon du site de Chertal (ArcelorMittal) et ce, de manière à étendre le Trilogiport, a annoncé mardi Willy Demeyer, président du conseil d'administration du Port autonome de Liège, au cours d'une conférence de presse de présentation des résultats de 2016.

"A la demande des organisations syndicales, le site de Chertal a été mis sous cocon. Mais celles-ci ont indiqué que s'il y avait un projet économique sérieux susceptible d'y être développé, elles seraient favorables à la levée de la mise sous cocon. Des contacts informels ont déjà été pris dans ce sens mais, dès demain, je vais prendre les initiatives nécessaires avec tous les interlocuteurs wallons et locaux afin d'activer ces 200 hectares", a précisé Willy Demeyer.

S'il est difficile à l'heure actuelle de dire de quelle manière le site de Chertal, mis sous cocon en 2013, pourrait être réaffecté, sans doute après dépollution, Willy Demeyer estime qu'au moins une centaine d'hectares sont nécessaires pour l'installation d'activités de logistique et ainsi permettre l'extension du Trilogiport. "Il resterait alors une centaine d'hectares pour des activités mixtes mais toujours en lien avec le développement économique. Nous veillerons à assurer un développement avec des entreprises qui apporteront de la valeur ajoutée", a-t-il conclu.