Orhan et Arsan, deux des kidnappeurs du Carré de Liège ont vu leur mandat d’arrêt confirmé par la chambre du conseil pour leur implication à des degrés divers dans une vingtaine d’enlèvements de fêtards.

Pour rappel, depuis le mois de septembre dernier, des fêtards isolés et alcoolisés ont été abordés par des jeunes qui circulaient à bord d’une voiture Volkswagen Polo noire.

Les fêtards ont été frappés et dépouillés. Les suspects ont volé de l’argent, des cartes de banque, des bijoux et des GSM.

Les victimes ont été contraintes de retirer de l’argent puis déposées dans la région de Seraing et Grâce-Hollogne, endroit où certains des suspects habitent.

Dans la nuit du 7 au 8 octobre, le véhicule suspect a été intercepté puis arrêté après une course-poursuite qui s’est terminée par une collision rue Morchamps, à Seraing.

Quatre occupants ont tenté de s’enfuir à pied et trois ont été interpellés.

Un quatrième suspect a réussi à prendre la fuite. Selon nos informations, deux personnes seraient encore recherchées.

Une perquisition a permis de retrouver des téléphones, mais aussi des bijoux volés à certaines victimes.

Me Émeline Thone et Me Julien Bonaventure assurent la défense des deux suspects majeurs arrêtés.

Ces derniers sont en aveux partiels. "Mon client est inculpé de trois faits qui ont été commis le 8 octobre, jour de son arrestation", précise Me Thone. "Il est en aveux pour deux des trois faits. Il n’a aucun antécédent judiciaire."

Sarah Rasujew