Le ministre du Patrimoine René Collin a en tout cas lancé l’enquête en vue du classement du bâtiment

L’ancien institut astronomique de l’Université de Liège, plus communément appelé observatoire de Cointe, sera-t-il prochainement classé ? C’est ce qu’espèrent ardemment de nombreux Liégeois, à commencer par le comité Sauvons l’observatoire qui organise justement, ce vendredi, un débat autour de la préservation du site (lire ci-contre).

Heureux hasard (ou pas), ce jeudi, le ministre wallon du Patrimoine René Collin annonçait le lancement de cette enquête, en vue du classement de l’ancien institut astronomique de l’Université de Liège. Pour rappel, l’observatoire, inauguré en 1883 a "fonctionné" jusqu’au début des années 2000, avant que l’institut d’astrophysique et de géophysique déménage au Sart-Tilman…

Depuis, le site décrépit dénoncent certains : "La mérule est présente dans le bâtiment et les instruments scientifiques qui demeurent sur place ne sont plus très loin d’être exposés aux intempéries ; le toit de la méridienne, notamment, est en train de percer", expose notamment le collectif Sauvons l’observatoire qui, fin 2017 déjà, réclamait la protection du site et son affectation à une fonction culturelle, "conforme à son histoire"… une pétition avait permis, à l’époque, de récolter plus de 25.000 signatures !

Par cette enquête, le ministre du Patrimoine confirme donc l’intérêt de la Région wallonne à l’égard du bâtiment ; Région wallonne qui, pour rappel, en est propriétaire. Concrètement, René Collin a chargé l’Agence wallonne du Patrimoine "de lancer les demandes d’avis et enquêtes susceptibles de soutenir un éventuel classement comme ensemble architectural (le bâtiment principal) et comme monument (façades, toitures,…) avec l’établissement d’une zone de protection correspondant à la parcelle cadastrale contenant le bien afin de veiller au respect des intérêts de l’Observatoire".

En cas de classement et de rénovation, les travaux peuvent être subsidiés à hauteur de 80 %.

Un débat et un projet !

Le comité Sauvons l’observatoire invite du beau monde ce 26 avril

Ce 26 avril, entre 18 h et 20 h, dans l’auditoire de l’Observatoire, avenue de Cointe, 5… si vous vous intéressez au patrimoine liégeois et au cas de l’observatoire de Cointe, venez !

C’est ce vendredi en effet que le comité Sauvons l’observatoire réunit de nombreux politiques liégeois pour envisager l’avenir de l’ancien institut astronomique de Liège. Vu le succès de la pétition et les intentions annoncées du ministre, un comité s’est constitué ces dernières semaines, avec l’appui de l’ASBL UrbAgora, de la Société astronomique de Liège, du Vieux Liège, de SOS Mémoire de Liège et des Amis de l’Université.

Son objectif : "poser les bases d’une possible reprise du bâtiment, pour l’euro symbolique, par une fondation à créer, qui se chargerait de sa restauration et de son ouverture au public en un lieu qui viserait à la rencontre des arts et des sciences, dans le cadre d’une convention à établir avec la Région, la Ville et l’Université". Une affectation conforme à son histoire donc…

Ce vendredi, ce projet fera l’objet d’une première présentation avant la table ronde réunissant les représentants des principaux partis candidats aux élections régionales, à savoir la ministre Alda Greoli (CDH), Sébastien Doutreloup (PS), Quentin Le Bussy (Ecolo), Diana Nikolic (MR) et Maxime Tondeur (PTB), ainsi que l’échevine du Patrimoine de Liège, Christine Defraigne.