A la suite des importantes inondations qui ont touché la province de Liège, la police de la zone du Condroz a connu d’importants problèmes dans la vallée du Hoyoux. "Des routes ont été fermées à Marchin et Modave", indique la police de la zone. "Un camp de scouts a été préventivement évacué tout comme un camp de jeunes. En urgences, la situation aurait été plus compliquée à gérer. Nous avons préféré ne pas prendre de risques." La situation a été fort tendue à certains moments de la journée. "Nous avons envisagé l’évacuation des habitants de la vallée du Hoyoux. La situation a l’air de se calmer.Le cours d’eau est stable pour le moment."

Dès jeudi matin, des évacuations ont été réalisées à Hamoir, Comblain-au-Pont, Anthisnes. Même la police a été touchée. "Nous avions quinze centimètres d’eau dans le poste de police de Hamoir. Tous les accès à la vallée de l’Ourthe ont été bloqués. Les choses se rétablissent, mais la situation est critique. Nous avons peur que la situation ne s’aggrave à nouveau dans la vallée de l’Outre. Nous ne savons toujours pas ce qui nous attend. Il y a une petite amélioration. Mais nous avons peur que ce soit le calme avant la tempête !" La police a pu compter sur l’appui de l’armée qui est venue apporter du renfort avec un bateau pour aider à évacuer les habitants pris au piège. 

Le personnel fait preuve de beaucoup d’implication pour sauver les personnes. "Tout le monde est sur le pont depuis 6 heures du matin. Le personnel est fort mobilisé et on trouve beaucoup de bonnes volonté du côté du personnel." Les autorités ont décidé de faire des tournantes pour permettre au personnel de se reposer en cas d’une nouvelle remontée des eaux. "Nous avons encore prévu rappelable au besoin. Nous avons énormément de chance de ne pas avoir des victimes, mais cela reste un drame pour les personnes."