Liège Le corps serait bien celui du Liégeois Ilyas Kösker

Les trois personnes qui avaient été privées de liberté, dans le cadre de l'affaire du corps retrouvé jeudi soir à Amomines en province du Luxembourg (Érezée), ont été placées sous mandat d'arrêt, nous a-t-on confirmé au parquet de Liège ce lundi. 

Pour rappel jeudi soir, un corps avait été retrouvé à l'entrée du village situé sur la commune d'Erezée. Un corps qui se trouvait dans un piteux état. Celui-ci était en effet décapité et brûlé en grande partie. Malgré des analyses ADN nécessaires, les enquêteurs et le juge d'instruction en charge de l'affaire ont rapidement supposé qu'il s'agissait du corps d'Ilyas Kösker, un Liégeois de 44 ans qui n'avait plus donné signe de vie depuis... le 28 juin dernier.

Ce soir-là, vers 21h, l'homme était parti de son domicile situé rue des Bayards à Liège avec l'intention de vendre sa voiture VW. Depuis, il n'avait plus donné signe de vie. Un avis de recherche avait d'ailleurs été lancé par la police fédérale.

Suite à la découverte du corps ce jeudi soir, des analyses médico-légales ont été réalisées dès ce vendredi après-midi. On attend toujours les résultats qui permettront de confirmer qu'il s'agit bien d'Ilyas. "La famille a été prévenue mais nous ne pouvons pas encore l'affirmer à 100%", nous précisait la porte-parole du parquet ce lundi.

Dans le cadre de l'enquête par ailleurs, menée par la police judiciaire fédérale de Liège, plusieurs personnes avaient été arrêtées. Ces trois personnes, trois hommes, ont été placés sous mandat d'arrêt. On suspecte une affaire liée à un trafic de voitures.